PAULETTE GODDARD ET SA DONATION OCTROYÉE A L'UNIVERSITE DE NEW YORK

 

pgbiodonationnyuapaulettegoddardroyexportgPaulette reste à jamais liée à la ville de New York : ses parents s’y sont mariés, elle y est née et y a vécu de très nombreuses années.

En 1977, elle légue à la librairie Fales de l'université de New-York (The Fales library & Special collections), de nombreux documents appartenant à son dernier mari l'écrivain Erich Maria Remarque. Le reste du patrimoine de ce dernier sera transmis au décès de Paulette Goddard, soit soixante deux mille pages de manuscrits, journaux intimes, lettres, photos et de nombreux documents et effets personnels de l'écrivain : donation connue sous le nom d'Erich Maria Remarque collection. Cette librairie possède aussi trois mille volumes de l'écrivain incluant les copies de tous ses livres et de nombreuses traductions.

En 1984, elle fait une donation initiale à la même université de 13,4 millions de $, avec la volonté de garder l’anonymat.

A son décès en 1990, l’ensemble de sa succession (dont sa sublime villa suisse ) est octroyée à l'université, et à la Tisch School of the Arts. Cela représente 7 millions de $ de plus sur son engagement initial, soit un patrimoine transmis de plus de 20 millions de $. C’est la troisième plus importante donation octroyée à l’université de New-York, après notamment Leonard Stern en 1988 (31,2 millions de $).

Le 13ème président de l’université, le politicien et enseignant John Brademas, ami de Paulette Goddard, a annoncé cette succession, en mai 1990, lors de la 158ème remise de diplômes au Washington Square Park, devant sept mille étudiants et leur famille.

Paulette Goddard, dans son testament, a souhaité créer des bourses d'études et financer des postes d'enseignants-chercheurs :

  • 3 millions de $ de fonds de dotation pour financer des bourses d’études à de jeunes étudiants et enseignants pour leurs recherches, publications et voyages.
  • 1 million de $ de fonds de dotation  pour la création d'une bourse d’études pour la Tisch School of the Arts. Il s'agit de la Paulette Goddard scholarship award, représentant environ 2000 $ par personne, et attribuée à de jeunes artistes comme le réalisateur Tom di Cillo.
    En 1977, Paulette avait déjà octroyé à la Tisch School of the Arts une somme de 3 millions de $ pour la création de bourses d’étude ayant permis d'aider près de trois cent jeunes artistes de 1977 à 1990. En souvenir de sa bienfaitrice, l'école d'art a donné le nom de l’actrice à l’un des escaliers de son hall principal (The Paulette Goddard staircase au 721 Broadway).
  • 1,2 millions de $ de fonds de dotation pour la création de postes d'enseignants-chercheurs en hommage à son dernier mari. Certains professeurs de l’université de New York ont donc le titre d'Erich Maria Remarque professor (of European studies ou languages, par exemple). Grace à ce fonds, il est crée, en 1996, l’Institut universitaire Remarque (The Remarque Institute), dirigé pendant quinze ans par l’historien et écrivain anglais, Tony Judt. Il a pour but de soutenir et de promouvoir l’étude et la discussion sur l’Europe, d'encourager et de faciliter la communication entre américains et européens, notamment par la création de bourses. Depuis 2007, l'Institut Remarque a installé une antenne à l’Ecole Normale Supérieure de Paris.   
  • 1,2 millions de $ de fonds de dotation pour la création de postes d'enseignants-chercheurs à son nom. A l'origine, trois professeurs de l’université ont eu le titre de Paulette Goddard Professor : George C. Stoney (of Film and TV), Jess Benhabib (of Political economy) et Paul C. Light (of Public service). Cela a été élargi par la suite à d'autres enseignants : Richard Turner (of Art and Humanities), Mariët Westermann (of Fine arts) et Marion Nestle (of Nutrition, food studies and public health). Il a été aussi crée, en 1998, le Paulette Goddard Chair of Media ecology pour Neil Postman.pgbiodonationnyuc

Pour l'ensemble de ces donations, l’université a décidé de donner le nom de l'actrice à l’un de ses bâtiments : le Stern Hall devient, en 1990, le Paulette Goddard Hall (au 79 Washington Square East, dans le quartier de Greenwich village).
Une plaque commémorative sur la vie de Paulette est apposée à l'intérieur du bâtiment (entrée du 79). Il existe une autre entrée (côté West fourth street) menant à cinq salles de classe en sous-sol, appelées Paulette Goddard classrooms.

Il s’agit en fait d’un ensemble de deux bâtiments  :

- le Paulette Goddard Hall ou Goddard Hall anciennement appelé le Lies Building (avec une façade de brique chamois au 79 Washington Square East). Cet immeuble est construit en 1893, à la demande de John N. Parker par Cleverdon et Putzel, à des fins commerciales (entrepôts et magasins). Il est acquis par l’université en 1936.

pgbiodonationnyub- le Goddard Hall Gallery anciennement appelé le Tuckerman Building (avec une façade de briques rouges au 80 Washington Square East). Cet immeuble est construit en 1879, à la demande du fabricant de fer Lucius Tuckerman, par Mc Kim, Mead et Bigelow. Il est acquis par l’université en 1925 pour en faire des dortoirs, et est sauvé deux fois de la démolition en 1927 et 1969. C’est l'un des premiers bâtiments d’habitation exclusivement pour célibataires (souvent des artistes ou illustrateurs), connu comme Le Benedick. Aujourd’hui, une salle d’exposition, au rez-de-chaussée, montre les thèses des étudiants du Département d'Art et Métiers d'Art de l’université.

Cet ensemble est actuellement la plus petite résidence universitaire avec environ cent cinq chambres et deux cents étudiants de première année.


Avertissement:
Le contenu textuel de ce site (paulette-goddard.fr) appartient à son auteur Hervé Le Coupannec, en vertu de la législation française et internationale sur le droit d'auteur et la propriété intellectuelle. L'auteur se réserve le droit d'engager des poursuites, contre toutes personnes physiques ou morales, en cas d'utilisations ou de reproductions non autorisées du contenu de ce site. Les photos sont la propriété exclusive de leurs ayant-droits respectifs et sont utilisées à titre d'illustration du propos.